Actualités

Partager sur :

Gabin Forcier, à la rencontre des jeunes espérantistes : épisode 7 / Gabin Forcier: meeting young Esperantists, episode 7

27 juin 2022 Actualités Alumni
Vue 205 fois

Ce mois de juin marque la fin de ce voyage et a été représenté par 2 pays coups de cœur : le Monténégro et la Bulgarie. 

Le Monténégro est un tout petit pays, mais avec la montagne, de belles plages et des habitants très accueillants ! Je dois dire que j'ai vraiment apprécié le temps passé dans ce pays. J'ai ensuite pris la direction de la Bulgarie et les espérantistes sur place m'ont fait apprécier ce pays très vert et montagneux également.  

L'espéranto est moins fortement implanté dans le sud de l'Europe qu'au nord, mais j'ai quand même réussi à rencontrer quelques personnes qui le parlaient. Je trouve que cela est la meilleure façon pour échanger avec des locaux et vivre avec eux sans aucun filtre.  

Avant de finir mon voyage, je me rends au Danemark (3 000 km de stop en 3 jours) pour participer au festival de Roskilde. Une trentaine d'espérantistes se rejoignent pendant une semaine pour être volontaires durant le festival et profiter de cette occasion pour passer du temps ensemble et faire la fête !

 

Après 6 mois de voyage, 25 000 km, 20 pays traversés, des centaines des personnes rencontrées en stop et bien-sûr de nombreux espérantistes, je vais maintenant me concentrer sur la réalisation du documentaire qui va retracer ce voyage et ma découverte de l'espéranto. 

 

Ce documentaire sera disponible en septembre sur la chaîne Youtube : Gabin Eo.

Il sera entièrement en espéranto, mais des sous-titres seront disponibles en français. 

 

***

 

My travels came to an end in June, but not before I fell in love with two more countries I visited: Montenegro and Bulgaria. 

Despite its tiny size, Montenegro has mountains aplenty, beautiful beaches and very welcoming local people! I have to say that I really enjoyed the time I spent in this country. I then headed for Bulgaria and the Esperantists there made me appreciate this very green country, which also has many mountains.

Esperanto is less common in the south of Europe than in the north, yet I still managed to meet some people who speak this language. I find this is the best way to communicate with local people and get an unfiltered view of what it’s like living among them.  

Before the end of my trip, I made my way to Denmark (hitch-hiking 3,000 km in 3 days) to take part in the Roskilde Festival. About 30 Esperantists met up to volunteer during the week of the festival, and make the most of this opportunity to spend time together partying!

 

During my 6-month trip, I have covered 25,000 km, visiting 20 countries and meeting hundreds of people through hitch-hiking and, of course, many Esperantists. Now, I’m going to focus on making a documentary about my journey and my discovery of Esperanto. 

 

This documentary will be available in September on the Youtube channel Gabin Eo

It will be entirely in Esperanto, with subtitles available in French. 




Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.