Actualités

Partager sur :

Création d'un club Transmission d'entreprise : céder et reprendre une TPE-PME / New Business Transfer Club: transfer and handover of micro-businesses and SMEs

22 septembre 2021 Actualités Alumni
Vue 270 fois

Aurélie CAILLE (promotion 1993) et Marie-Sophie VATINEL (promotion 1986) ont le plaisir de lancer le Club Transmission d'Entreprises en collaboration avec l'Association Alumni. 

Entre 500 et 800.000 entreprises seraient à céder dans les 10 ans à venir compte tenu de la courbe démographique ?

La France compte près de 4 millions d’entreprises dont seulement 6.000 de 250 salariés et plus, et 150.000 PME de 10 à 250 salariés, soit 26% des salariés français en PME… En moyenne 50.000 TPE/PME sont cédées chaque année, pour cause de départ à la retraite dans 70% des cas, et à 45% à l’extérieur du cercle d’actionnariat initialement détenteur. Ainsi, environ 20.000 entreprises sont réellement à vendre chaque année et seulement 4.000 à 5.000 ont un effectif supérieur à 10 salariés. Le marché de la reprise d’entreprise est un petit marché d’in fine 5.000 transactions par an.

C’est également un marché complexe car la mise en vente de son entreprise est un acte délicat. Il nécessite souvent beaucoup de confidentialité, ce qui rend l’identification du meilleur repreneur d’autant plus difficile ; 60 à 70% des transactions concernent ainsi le marché « caché » et sont réalisées sans publicité du souhait de cession. Céder est difficile, mais reprendre l’est tout autant.

L’univers de la PME pèse un poids essentiel dans l’économie et l’emploi français. La pérennité et la transmission des PME est donc un réel enjeu, tout en étant un processus complexe et mal connu. Il s’agit en effet de décisions qui se construisent dans le temps, qui correspondent à des étapes importantes de la vie professionnelle voire personnelle, et qui nécessitent un accompagnement d’expertises pointues. C’est donc une démarche qui se prépare et s’organise.

Les cessions sont souvent décidées trop tard, mais les reprises aussi ! En effet, pour qu’une entreprise soit attractive pour un repreneur personne morale ou physique et pour les banquiers qui l’accompagnent, il est nécessaire de préparer la vente parfois sur plusieurs exercices. De la même façon, pour un repreneur, personne physique, il est nécessaire de se construire les aptitudes à la position de dirigeant, mais également le financement qui nécessite d’une part de s’être constitué les économies suffisantes, et d’autre part de s’investir sur une période minimum de 7 à 10 ans pour rembourser les banques. Enfin, l’essentiel : la transmission est une histoire de confiance. Confiance du cédant pour transmettre son entreprise en s’assurant de la pérennité de ce qu’il a construit ; confiance du repreneur qui investit ses économies, son énergie, sa vie professionnelle et personnelle dans un nouveau projet plein d’inconnues.

Diriger une entreprise est une aventure, un engagement. La céder est une démarche de transmission qui nécessite préparation et confiance. Reprendre une PME est un projet long complexe, engageant à titre professionnel, financier, personnel.

C’est pour accompagner les Alumni dans ces étapes majeures de nos vies professionnelles et personnelles que nous vous proposons de créer un Club Transmission d’Entreprises.

Diriger une PME c’est de l’autonomie, de l’agilité, la capacité et la nécessité d’innover que l’on trouve moins dans les grands groupes ; alors lancez-vous et rejoignez le club en participant à l'atelier de lancement le mardi 9 novembre ! Plus d'informations en cliquant ici

 

***

 

Aurélie Caille (class of 1993) and Marie-Sophie Vatinel (class of 1986) are pleased to announce the launch of their Business Transfer Club (Club Transmission d'Entreprises) in collaboration with the Alumni Association. 

Demographic trends indicate that between 500 and 800,000 businesses will be up for sale in the next 10 years.

France has nearly 4 million companies, of which only 6,000 have 250 employees or more, and 150,000 are SMEs with 10 to 250 employees. This means that 26% of French employees work for SMEs. On average 50,000 micro-businesses and SMEs are sold each year. In 70% of cases this is due to retirement, and 45% of sales are made outside the initial shareholder group. Consequently, around 20,000 companies are effectively for sale each year, and only 4-5,000 of these companies have more than 10 employees. The business takeover market is a small market with around 5,000 transactions completed each year.

It is also a complex market because selling your business can be tricky. It is a highly confidential process which makes identifying the best buyer all the more difficult. Therefore 60-70% of deals are made on the ‘hidden’ market, and are completed without advertising the sale. Buying a business, like selling, is also a difficult process.

SMEs are crucial to the French economy and jobs market. SME transfer is a complex and poorly understood process, despite being crucial to the survival of small businesses. These are in fact decisions that are made over time and are closely tied to major professional and personal life events. They therefore often require specialist support from an expert. Overall, it is a process which requires a great deal of preparation and organisation.

Both sales and takeovers are often agreed at the last minute, which is not best practice. It actually often takes several years of preparation to make a company appeal to an individual or corporate buyer as well as the bank providing the funding. Similarly, individual buyers need to build on their leadership skills before the take the helm. They also need to fund the purchase by putting aside sufficient savings, and having a minimum of 7-10 years of investments under their belt in order to repay their bank loans. Finally, and crucially, business transfers are based on trust. The vendor must trust the person or entity that they transfer their business to be able to continue to run it effectively, while the buyer must have sufficient trust in order to invest their savings, energy, career and personal time in a new, unknown project.

Running a business is a great adventure as well as a huge commitment. Selling a business is based on a transfer process which requires preparation and trust, while taking over an SME is a long, complex journey involving professional, financial and personal commitment.

Our new Business Transfer Club will help alumni to manage these major steps in their personal lives and careers.

Managing an SME gives you the agility, control and opportunity for innovation which is often lacking in large multinationals. Why not give it a try and join us at our launch workshop ? Click here for more information. 




Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.